Implication dans la construction de filière

Biocoop s'engage fortement aux côtés des acteurs de la bio en France. Au delà de son rôle de distributeur, Biocoop est aussi acteur de la structuration des filières agricoles biologiques.

La construction de filières agricoles biologiques : Un enjeu pour la production comme pour une consommation durable

Pour satisfaire durablement une demande en pleine croissance avec des produits de qualité, issus de production locale (française), il est alors nécessaire d’organiser, structurer et construire la production en amont.

Comment construire et structurer des filières agricoles biologiques de manière pérenne ?

Donner aux producteurs des opportunités de se rencontrer, de s’organiser entre eux et également de rencontrer les autres acteurs d’une filière (transformateurs et distributeurs).

Soutenir et accompagner les producteurs dans leur conversion en bio (durée de 2 ans minimum).

Créer et assurer des débouchés pour les producteurs bio en assurant la diversification de la production.

Planifier et contractualiser avec les groupements de producteurs pour organiser et sécuriser la production.

Garantir et développer les spécificités de production.

Mais aussi :

  • Accompagner et développer la demande notamment locale et régionale
  • Accroître l’accessibilité de produits bio pour tous
  • Maintenir des critères d’exigences pour garantir la qualité des produits 

Un tel modèle de construction durable implique que producteurs et consommateurs puissent se rencontrer. Ainsi, les distributeurs ont également un rôle à jouer en proposant des produits en lien avec la production locale et en répartissant leur offre sur l’ensemble du territoire.

Un modèle pérenne ? Oui, mais…

Ainsi exposé, ce cheminement pourrait être exemplaire et permettre à l’agriculture biologique de se développer de manière équitable et durable.

Pourtant, la réalité du marché est autre !

Il incombe à chacun des acteurs du marché de considérer l’enjeu de la construction de filières agricoles biologiques et de s’impliquer :

  • Aux pouvoirs publics et institutionnels de donner davantage de moyens aux acteurs issus du secteur de l’agriculture biologique pour s’organiser et se structurer équitablement, solidairement et durablement.
  • Aux distributeurs de s’engager autrement pour tisser des liens solides et stables avec les groupements de producteurs locaux.
  • Aux consommateurs d’être davantage concernés par le sens et les conséquences de leurs achats : consommer (un produit bio) est un acte responsable !

De la fourche à la fourchette – liens et engagement au cœur du projet

Le maintien et le développement de l’agriculture biologique ainsi présentés, n’ont de caractère éthique, solidaire et surtout pérenne que s’ils incitent tous les acteurs (producteurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs) à coopérer et à échanger.

Chacun d’entre eux, depuis la production jusqu’à la consommation, est lié.

La notion de lien est au cœur même des activités et des engagements de Biocoop depuis plus de 20 ans.

Chez Biocoop, le lien est essentiel : du " lien au sol " qui concourt à définir l'agriculture biologique, au lien qui unit producteur et consommateur, le réseau Biocoop développe des relations de proximité.

Chez Biocoop, l’engagement de chacun :

Engagement des producteurs, dirigeants de magasins, salariés et consommateurs qui choisissent de partager un projet commun.

Engagement professionnel au travers de l’implication du réseau dans la construction de filières agricoles pérennes & solidaires et qui s’illustre notamment au travers de la démarche « Ensemble, Solidaires du producteur au consommateur »

Engagement des magasins du réseau qui privilégient les relations de proximité avec les producteurs locaux.

Engagement au travers de produits de qualité, aux spécifications souvent plus exigeantes que le cahier des charges européen.

Engagement militant qui amène le réseau à soutenir des actions pour la défense d’une consommation responsable.

Cet engagement n’a de sens que parce qu’il est porté par des hommes qui choisissent la pérennité et la solidarité pour ligne de conduite et qui tissent des liens forts dans ce sens.

Pour être durable, la Bio doit fonder ses bases sur des engagements et des liens durables