Caractéristiques du miel... bio

Le miel c'est quoi?

Le miel est produit à partir du nectar des fleurs ou du miellat fourni par d’autres espèces animales (pucerons, papillons…), que les abeilles butinent et transforment.

C’est l’aliment essentiel des abeilles.

60 000 : c’est le nombre d’abeilles que comporte une ruche à la belle saison

1 kg de miel c’est…

…40 000 abeilles ayant visité 500 000 fleurs et parcouru 1 km chacune !

10 à 15 kg : c’est la quantité de miel produite par une ruche en un an

N’oublions pas qu’une abeille ne fabrique en une journée qu’une goutte de miel d’un dixième de gramme !

De l’énergie à l’état pur

Contrairement au sucre de canne constitué de saccharose, le miel est composé de sucres simples (fructose, glucose).

Il est facilement assimilable par l’organisme et son pouvoir sucrant est supérieur à celui du sucre.

En moyenne, il est composé ainsi : 80 % de sucres simples, 15 à 20 % d’eau, 3 % de protéines, des vitamines, des minéraux, des oligo-éléments…

Le miel bio étape par étape

Au printemps…

Les abeilles recueillent le pollen, le nectar et l’eau pour les transformer en miel.

Les butineuses déposent leur récolte dans les alvéoles de la ruche puis les ouvrières ventilent de leurs ailes pour le sécher et bouchent les alvéoles avec de la cire.

Lorsque la miellée est bien sèche…

L’apiculteur peut récolter ! Il écarte les abeilles avec des fumées parfumées à la lavande bio et retire la “hausse”, partie supérieure de la ruche “réservée à l’homme”.

À la miellerie…

L’apiculteur ôte la fine pellicule de cire puis extrait le miel par un système mécanique.

Filtré puis décanté, le miel est ensuite mis en pot sans subir de chauffage.

Après la première miellée…

L’apiculteur peut déplacer ses ruches afin de suivre le soleil et une autre floraison : c’est la transhumance.

Une même ruche pourra donc produire du miel de romarin puis du miel de sapin par exemple.

Quand l’hiver arrive…

L’essaim diminue et les abeilles se réchauffent autour de la reine.

Elles se nourrissent des réserves laissées par l’apiculteur.

Le chauffage du miel, une pratique courante en conventionnel, facilite l’extraction du miel mais détruit ses principes actifs et son intérêt nutritionnel.

Chez Biocoop, pas de miels chauffés !