Partager cette page Imprimer cette page

SOINS BEAUTÉ

Les cosmétiques ont tous une composition à peu près identique : un excipient, un émulsifiant, des principes actifs et des additifs. De manière générale, les principes actifs sont en minorité dans les cosmétiques, en moyenne 1 à 5% en revanche on y trouve 65% d’eau et les 30% restants sont un cocktail de produits synthétiques destinés uniquement à améliorer la texture, l’odeur, l’effet moussant, etc.

Les adhérents des associations à l’origine de Cosmébio et de BDIH, deux labels de cosmétiques écologiques, s’imposent, contrôles indépendants à l’appui, de ne pas utiliser de composants pétrochimiques mais des ingrédients naturels, bio en priorité, et des procédés de fabrication respectueux de la santé et de l’environnement.

Nature et Progrès, groupement de producteurs agricoles, de fabricants de cosmétiques et de consommateurs (www.natureetprogres.org)  ont créé en 1997, le label « cosmétique bio écologique ». Ce dernier garantie l’origine 100% bio des ingrédients végétaux.

Les critères de sélection d’un cosmétique par Biocoop suivent ces cahiers des charges qui s’appuient sur les principes suivants : ingrédients naturels, pas d’OGM, pas d’extrait d’animaux vivants ou morts, des matières premières naturelles, pas d’ingrédients synthétiques, des conservateurs naturels et une démarche environnementale globale.

Un produit cosmétique bio peut contenir jusqu’à 30% de principes actifs.

Aujourd’hui, de plus en plus de produits portent la mention « naturel » car aucune  réglementation ne définit ce terme. Or, la qualité d’un produit de beauté se trouve dans les matières de base (excipient, base lavante). Biocoop a sélectionné une douzaine de fabricants principaux, des pionniers souvent, qui font preuve d’une originalité et d’innovation et avec lesquels le réseau entretient des échanges réguliers pour améliorer la qualité. Venez les découvrir dans les magasins biocoop.