Faits Marquants

Les éléments marquants de l’exercice

Des résultats très positifs en 2016

L’exercice se clôture avec une croissance supérieure à notre prévisionnel : + 24.6 % pour un budget de +14%. Le chiffre d’affaires (ventes et services) atteint 564 M€ dont 98% avec les sociétaires magasins, le reste de l’activité représentant les ventes réalisées par la filiale Biocoop Restauration (restauration collective ou commerciale). L’activité a doublé en cinq ans dans un marché en croissance mais très fortement concurrencé.

La très forte activité conjuguée à la bonne maîtrise de nos charges ont permis de dégager un résultat largement supérieur à notre prévisionnel. Toutefois notre volonté est de contenir notre résultat autour de 1%, l’objectif de la coopérative n’étant pas de cumuler des bénéfices mais de pratiquer le « juste prix » avec l’ensemble des acteurs (clients, fournisseurs, salariés).
La coopérative poursuit la structuration d’outils financiers, en particulier au travers de sa filiale Défibio, pour faciliter la concrétisation de projets de magasins et de la filière. Ainsi 10 dossiers pour l’amont et 27 dossiers pour l’aval (magasins) sont accompagnés financièrement par Défibio pour un total de 2,8M€, sur une enveloppe dédiée de 4 M€.

Globalement, l’exercice 2016 a été un exercice au cours duquel nous avons pris des décisions majeures afin de permettre à la coopérative de faire face à une croissance importante, notamment le dimensionnement du plan logistique, l’aménagement et le dimensionnement des bureaux administratifs, le renforcement des compétences par l’identification des futurs besoins de recrutement, la politique RSE, le schéma directeur informatique. Ces investissements, étalés sur les trois années à venir, permettront d’asseoir notre organisation pour porter notre projet d’entreprise de façon durable en gardant notre équilibre économique.

Les perspectives 2017

Nous commençons l’exercice avec un taux de croissance élevé pour le premier trimestre 2017 d’environ 20 %, toutefois, étant donné la conjoncture économique, nous restons attentifs à l’évolution du marché et nous adapterons si nécessaire nos engagements budgétaires en conséquence. Les travaux d’aménagements des nouvelles plateformes permettront leurs livraisons en 2018.

Les évolutions de capital des fournisseurs (transmission, adossements, etc.) impliquent des risques de prises de contrôle par des structures industrielles non systématiquement conformes à notre éthique, la maîtrise des filières Bio est un enjeu majeur pour pérenniser notre cahier des charges.

Nous avons décidé de mettre en place un véhicule d’instrument financier adapté (Fonds d’investissement) pour intervenir dans les besoins de financement de nos fournisseurs (financement d’une croissance interne, d’une transmission etc.), au-delà de la capacité de Défibio.

Plus de 60 ouvertures de magasins sont planifiées en 2017 (17 réalisations à fin mars 2017), le chiffre d’affaires du réseau dépassera 1 milliard d’euros.

C’est donc très sereinement que nous commençons 2017 !