BIOCOOP

 Fruits et légumes

Un rayon 100 % bio

Les fruits et légumes sont tous certifiés « AB » ou « en conversion » vers la bio. Pourquoi en conversion ? Parce que Biocoop soutient les producteurs qui se mettent au bio, et achète leurs produits dès la deuxième année de conversion.

Outre la certification AB, certains produits respectent quant à eux, un cahier des charges contrôlé par un Système participatif de garantie (SPG) : Nature et Progrès.

Lutte contre le suremballage

Chez Biocoop, pas de fruits et légumes en portion, emballés ou sur-emballés, contrairement aux grandes surfaces (où la réglementation l’impose pour éviter tout mélange entre bio et conventionnel).

La production locale : une priorité chez Biocoop

Tous les magasins Biocoop se donnent comme priorité de travailler en direct avec des producteurs situés à moins de 150 km à la ronde : un "plus" pour l’économie locale et le plein de saveurs grâce à la diversité des fruits et légumes de sa région !

Le respect des saisons

Cela passe par le choix des origines : chez Biocoop pas de kiwi de Nouvelle-Zélande ou de poire d’Argentine ! Cela passe également par la limitation de la production en serre chauffée et le refus de produits venant de la zone de production espagnole appelée « mer de plastique », dans la province d’Almería, en raison de leurs pratiques sociales et d’un mode de production bio non durable.

Pas de transport par avion

Les fruits et légumes cultivés hors Europe (banane, ananas, mangue…) sont importés par bateau. Pour les autres (non cultivables hors Europe), Biocoop favorise aussi la proximité : la patate douce provient d’Espagne et non du Brésil, les agrumes viennent de Corse, d’Italie ou d’Espagne plutôt que d’Israël, l’avocat provient d’Espagne et uniquement pendant la saison plutôt que d’être importé du Pérou, etc.
 

Un commerce solidaire qui promeut l'agriculture française

En 1999, Biocoop et des groupements de producteurs ont créé la marque Ensemble, solidaires du producteur au consommateur. Objectifs : planifier la production en amont, maîtriser la qualité des produits, proposer un prix juste et solidaire.

A la chasse au gaspillage !

L’une des particularités de l’agriculture biologique est de respecter la croissance naturelle des produits. Tant pis si les carottes ne sont pas toutes droites… Du moment que leurs qualités gustatives et nutritionnelles restent intactes, c’est le principal !

 

Un prix juste

C’est vrai : le maraîchage bio coûte plus cher. Semences bio, engrais naturels et traitements à base de plantes sont plus onéreux, avec des rendements parfois moins importants et une main d’œuvre plus nombreuse. Mais c’est un prix juste et sans coûts cachés contrairement au conventionnel qui devrait intégrer le coût des traitements post-agricoles comme l’épuration des eaux souillées par les nitrates ou la dépollution des sols gorgés de pesticides.

 

Oui, à la diversité des cultures !

En recherchant toujours plus de rendements, l’agriculture conventionnelle a standardisé les variétés cultivées et uniformisé les goûts. Aujourd’hui, 80 % des légumes cultivés il y a cinquante ans ont disparu ! En bio, les agriculteurs utilisent des semences* variées, adaptées aux terroirs pour mieux résister aux maladies. Ils associent aussi certaines plantes pour une meilleure protection mutuelle, au contraire des monocultures qui affaiblissent leur résistance. Enfin, ils pratiquent la rotation des cultures pour rompre le cycle des maladies, prospecter le sol avec les racines à différents niveaux, fertiliser les sols.

Source : Réseau Semences Paysannes.

 

 Nos légumes bio
Nos fruits bio

Les fruits secs biologiques 

Ce n’est pas un hasard si les fruits secs, véritables concentrés d’énergie et de calories, se retrouvent depuis des siècles dans maintes nourritures et traditions populaires.

Délicieux mais surtout hautement nutritifs, ils apportent tonus et soleil à notre quotidien. De la vitalité à croquer sans modération et à intégrer à nos menus des quatre saisons !

Les fruits oléagineux
Les fruits séchés
Idées recettes

Pour les fruits oléagineux, priorité à l'origine la plus proche. Vous trouverez dans votre biocoop des pruneaux issus de la démarche Ensemble, solidaires du producteur au consommateur.

Chez Biocoop, priorité aux fruits secs issus du commerce équitable (abricot, ananas, figue, etc.) ou issus d'une démarche solidaire nord/nord (pruneaux).