Allaitement ou lait infantile ?

Les premiers mois, seuls les laits maternels et infantiles sont adaptés au tout jeune système digestif de bébé. Le choix est personnel : vous êtes libre de choisir d’allaiter au sein ou au biberon.

Cette décision vous appartient (à deux) !

ALLAITEMENT AU SEIN

Le lait maternel est l’aliment naturel des bébés par excellence ! Inimitable au niveau nutritionnel, il est économique, écologique et disponible à tout instant.

Soyez sereine, vous n’avez nul besoin d’une alimentation spécifique ou compliquée. Mangez de tout, en quantité raisonnable (comme pendant la grossesse !) et buvez régulièrement, car l’apport en eau favorise la lactation.

Rassurez-vous. La règle est simple. Plus votre bébé tète, plus vous aurez du lait. Sachez que le manque de lait n’existe pas chez une femme qui allaite son bébé. Savourez surtout ce moment de partage unique avec votre enfant.

  1. Calez votre rythme sur celui de votre bébé.
    Dans la mesure du possible, reposez-vous dès que votre bébé dort. Le linge et la vaisselle attendront.
  2. Pensez aux tisanes d’allaitement.
    Les plantes qu’elles contiennent, issues de l’agriculture biologique, comme le carvi, l’anis ou le fenouil, sont connues pour stimuler la lactation.
  3. Prenez soin de votre buste !
    Se masser la poitrine avec une huile de massage spécifique à l’allaitement peut s’avérer bénéfique et soulager des seins douloureux, tout en facilitant le drainage du lait avant la prochaine tétée.
  4. Pour plus de confort, équipez-vous de coussinets d’allaitement. 
    Il en existe des jetables ou des lavables, au choix ! Placés dans le soutien-gorge, ils retiennent les fuites de lait et évitent de tâcher les vêtements.