Le prix chez Biocoop

Chez Biocoop, oui à une bio accessible et exigeante !

Accessible : Consommer bio, ça coûte trop cher ? Une idée reçue qui reste tenace ! Biocoop vous démontre que manger bio et consommer des produits écolo, c’est possible et accessible à tous. Testez vous-même grâce à nos trucs et astuces…

Exigeante : Pour Biocoop, pas question de faire de la bio à n’importe quel prix. Parce que la course effrénée au prix le plus bas a toujours un coût collectif : environnemental, social… Biocoop préfère travailler de façon respectueuse et durable avec les producteurs, avec ses fournisseurs, et ne pas rogner sur ses exigences de qualité.

4 actions simples pour alléger le prix de votre panier

Je traque les produits La bio, je peux !

Toute l’année, votre biocoop vous propose une sélection de produits de base à petits prix : lait, yaourts, crème fraîche, sucre, café, jus d’orange, pâtes, café…

Retrouvez ces produits dans vos rayons…

Grâce aux logos La bio, je peux ! pour les produits alimentaires, et Vivre écolo, je peux ! pour les écoproduits.

La bio, je peux !, c’est quoi ?

C’est un effort de marge concerté sur certains produits, partagé entre le réseau Biocoop et ses fournisseurs.

Je choisis les produits conçus par Biocoop

Biocoop développe des produits bio avec des fournisseurs partenaires pour offrir une bio de qualité à un prix accessible. Ces produits sont étudiés pour correspondre aux valeurs de Biocoop : développement des filières bio, solidarité avec les producteurs ou encore respect de l’environnement.

Déjà dans vos rayons…

 

Jus d’orange

En plus d’être 100 % pur jus, il est élaboré exclusivement avec des oranges du bassin méditerranéen, soit 3 fois moins de km que des oranges du Brésil !

 

Salades traiteur

5 recettes savoureuses 100 % bio (tout est bio sauf les produits qui ne peuvent pas l’être comme le sel), qui évoluent en fonction de la saisonnalité des ingrédients, tout ça dans un emballage éco-conçu : on dit oui !

Je fonce sur les produits en vrac et les grands conditionnements !

Les produits en vrac, c’est moins de suremballage et c’est jusqu’à 30 % moins cher qu’en paquets. Riz, pâtes, lentilles, amandes, café, sucre et même biscuits…Chacun se sert la quantité dont il a vraiment besoin ! Pensez-y pour tester de nouveaux produits : une poignée de millet, c’est juste ce qu’il faut pour essayer !

Pensez aussi aux produits en grands conditionnements, moins chers au kilo.

Pratique pour les produits de base : riz ou farine en sac de 5 kg, huile d’olive en bidon de 3 L ou encore shampooing en flacon d’1 L…

Je consomme au-tre-ment !

Un peu moins de viande et de fromage

À remplacer plusieurs fois par semaine par des protéines végétales (tofu, tempeh…) ou une association céréales/légumineuses.

Des produits complets ou demi-complets

Ces produits sont plus rassasiants, ce qui diminue les quantités consommées ! Faites le test : en mangeant du pain complet au ptit déj, vous éviterez plus facilement le petit creux de 11 h qu’en mangeant du pain blanc.

Moins de produits transformés, plus de fait maison !

Évitez les plats préparés, cuisinez plutôt vous-même à partir de produits bio de base.

Et lancez-vous dans le “fait maison” : yaourts, pains, pâtes à tarte, graines germées, müesli…

Mais aussi cosmétiques, produits d’entretien !

Des produits de saison

Les fruits et légumes sont moins chers en pleine saison, et vraiment meilleurs ! Consultez le calendrier des saisons

Arrêtez l’eau en bouteille

L’eau en bouteille, c’est 10 kg de déchets par an et par personne, 300 km avant d’arriver à votre verre et surtout, c’est 100 à 300 fois plus cher que l’eau du robinet* ! Plusieurs systèmes de filtration sont proposés dans votre biocoop : pichet filtrant, filtre au robinet, osmoseur.

*Fiche Choisir l’eau du robinet, Ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables, février 2008.

 

Pas besoin de casser sa tirelire pour manger bio !

3 menus 100 % bio à 4 € :

Bio gourmand

Carottes râpées à l’orange et au miel 0,38 €

Gratin de cannelloni au brocoli et au bleu 2,64 €

Compote de fruits meringuée 0,98 €

Total : 4,00 €

Bio famille

Salade de tomates 0,29 €

Rôti de porc au miel et gingembre et sa timbale de riz 3,43 €

Yaourt nature 0,28 €

Total : 4,00 €

Bio surprise

Féroce d’avocat 0,83 €

Risotto de tempeh à l’indonésienne 2,07 €

Crème de tofu soyeux au chocolat 1,10 €

Total : 4,00 €

  • Prix calculés sur la base d’un repas pour 4 personnes et selon des prix moyens attendus dans les biocoops d’après le catalogue proposé aux magasins.
  • Retrouvez les recettes biocoop en magasin et dans la rubrique recette du site

Pourquoi Biocoop ne casse pas les prix :

Les producteurs ne sont pas des vaches à lait !

Un agriculteur bio produit une alimentation de qualité en protégeant l'environnement : il doit avoir une rémunération juste. Depuis 25 ans, l'objectif de Biocoop est de créer des rapports équitables entre les producteurs et les magasins.

Exemple : La rémunération du producteur pour un litre de lait :

(1) Prix du lait payé aux producteurs, moyenne juil. 09- juin 10. Source : FranceAgriMer, Observatoire des prix et des marges, sept. 2010.

(2) Prix du lait payé aux producteurs du groupement Biolait, pour la même période.

La bio oui, mais pas n’importe laquelle !

La bio au rabais, malheureusement, ça existe. Certains sont prêts à vendre des produits certifiés bio, certes, mais qui traversent la moitié de la planète ou contiennent des additifs de synthèse…

 Chez Biocoop, ON VEUT UNE BIO EXIGEANTE :

  • Des produits LOCAUX et DE SAISON
  • Des produits SANS OGM
  • Priorité au COMMERCE ÉQUITABLE
  • Jamais de transport PAR AVION

... Et dans les p’tites lignes... BIOCOOP VEILLE !

Légalement dans un produit bio, certains ingrédients peuvent ne pas être bio. Le réseau Biocoop, lui, exige levures de souches non OGM, gélatine et arômes bio, lécithine de soja bio non OGM…

Un gros travail est réalisé dans Biocoop pour la sélection des produits, les garanties apportées, la construction des filières avec les producteurs… La qualité et l'exigence ont un prix !

Comparons...

Une ratatouille BIO CLASSIQUE

  • Présence d’épaississants et de sucres.
  • Conditions de cultures des légumes non définies.
  • Petit format.

Une ratatouille BIO SELON BIOCOOP

  • Fabrication dans le sud-ouest de la France. Avec en majorité des légumes frais, cuisinés juste après récolte pour favoriser le respect des saisons.
  • Légumes cultivés en plein champ ou sous tunnels non chauffés.
  • Format familial de 1 kg = moins d’emballage.
  • Pensez à comparer le prix au kilo !

Un commerce à visage humain
  • CONSEIL en magasin

La différence entre un supermarché froid et impersonnel, et une biocoop ? Des équipes en chair et en os, disponibles pour vous informer !

  • PAS DE PROMOS abusives

Le bidon de lessive avec un porte-clés fabriqué en Chine pour inciter à l’achat, chez Biocoop on n’en veut pas !

Une marge mesurée

Chaque magasin applique sa marge de façon indépendante (coûts de fonctionnement, salaires…), mais en respectant un plafond défini par le cahier des charges Biocoop. Objectif : pratiquer des prix justes tout en assurant la pérennité du magasin.

  • Des rapports Biocoop-Fournisseurs équilibrés

Nos fournisseurs étant de tailles très diverses, nous veillons à ne pas peser démesurément dans leur chiffre d'affaires, pour limiter leur dépendance. Nous préférons aussi négocier directement avec les producteurs, de préférence avec des groupements pour équilibrer les rapports de force.

Une logistique bien pensée

Par exemple, nous regroupons les livraisons d’oranges d’Espagne sur un seul site et par camions entiers, pour diviser par 2 le prix au consommateur sans baisser la rémunération du producteur.

Biocoop-grandes surfaces : une lutte inégale

Le gigantisme des grandes surfaces leur permet d’énormes économies d’échelle : quand Biocoop fait un chiffre d’affaires d’à peine 535 millions d’euros en 2012, eux font 25 à 100 fois plus…Au-delà du coût induit par nos choix, nos prix ne pourront de toute façon pas être les mêmes !

Manger bio, ce n’est pas cher pour ce que c’est :

 Le prix en conventionnel :

Le bas prix est un leurre… En réalité, on paye 3 fois le coût du produit :

  1.  lors du passage en caisse
  2.  avec nos impôts, pour payer les subventions à l'agriculture conventionnelle et le coût de la dépollution
  3.  à plus long terme, avec notre santé

Le prix du bio :

  •  + d’ingrédients nobles, − d’eau, de sucres, de graisses
  • Des produits + nutritifs, + rassasiants
  • + de produit utile, sans surcoût de transport et d’emballage,
  • - de frais de publicité et de marketing
  •  − d’effets néfastes pour l’environnement lors de la culture
  • ingrédients biodégradables notamment pour les produits d’entretien et de soin