Choisir son magasin
0 Panier 00,00€
Biocoop et vous
Nos rayons

Les produits bébé

PRODUITS BÉBÉ BIO : ALIMENTATION, GROSSESSE ET SOINS

Alimentation, soins, toilette, etc., vous [jeunes parents] ne savez bien souvent pas par où commencer ! C'est pourquoi Biocoop vous propose quelques points de repère pour apprendre à vivre bien et bio avec bébé.

L'ALIMENTATION DES FUTURES MAMANS

Pour rester en forme pendant la grossesse, rien de mieux qu'une cure de vitamines, fibres ou encore acides gras, essentiels au bon fonctionnement de l'organisme.

C’est une évidence mais il est bon de le rappeler : les femmes enceintes doivent adopter une alimentation E-QUI-LI-BREE. C’est-à-dire, manger de tout, en quantité raisonnable. Et, se faire plaisir ! « C’est la variété des menus et des aliments qui permettra l’apport de tous les nutriments indispensables à la construction du bébé », Brigitte Mercier-Fichaux, diététicienne.

L'alimentation des futurs mamansL'alimentation des futurs mamans

Le choix du bio :

Colorants artificiels, conservateurs, additifs… toutes ces substances sont à éviter pendant la grossesse. « En passant la barrière placentaire, ils entraînent des risques accrus de malformation et d’altérations de la croissance du fœtus », explique Brigitte Mercier-Fichaux, diététicienne. Avant de poursuivre : « consommer des aliments issus de l’agriculture biologique, permet aux futures mamans de se prémunir des effets néfastes de ces perturbateurs endocriniens, contenus dans les pesticides ».

LES MACRO NUTRIMENTS

Les protéines

Où les trouve-t-on ?

Dans tous les aliments (légumineuses, céréales, viandes rouges, poissons…), exceptés les fruits et légumes, le sucre et les huiles.

 

Dose minimum conseillée :

En moyenne, une personne a besoin de 0,8 à 1 g de protéines/ kg/ jour. Adapté à une femme enceinte, ses apports passent à 1,2-1,4 g/ kg/ jour, à partir du 4e mois de grossesse.

 

Petit « plus » santé :

« Dans le cadre d’un régime végétarien, il est bon d'associer céréales et légumineuses et de compléter ses apports protéiques par des algues et de la levure de bière », note Brigitte Mercier- Fichaux.

Les lipides

Où les trouve-t-on ?

Dans les corps gras (beurre, margarine, huiles) et les aliments gras (viandes, fromages, poissons de type maquereaux, sardines).

Pendant la grossesse il est important d’assurer la part des omégas 3 : grâce à certaines huiles riches en Omega-3, consommées crues (lin, cameline, colza, noix …).


Dose minimum conseillée :

En moyenne : 1,4 g de lipides / kg/ jour avec environ 4 g d’oméga 3 dont 200mg d’oméga 3 animaux.


Petit « plus » santé :

Entre autres qualités, les lipides aident à consolider les membranes cellulaires, participent au développement du cerveau du fœtus et apportent de l’énergie à l’organisme.


Alerte, vigilance !

Futures mamans, soyez attentives aux poissons que vous consommez. Certains, comme le thon, l’espadon et le saumon d’élevage conventionnel sont à proscrire pendant la grossesse, en raison de leur taux élevé en métaux lourds, dangereux pour le fœtus.

Les glucides

Principale source d’énergie pour le fœtus, ils se classent en deux catégories :

Les glucides « rapides » ou « simples », c’est-à-dire, assimilés directement dans le sang, à consommer avec modération pour éviter les pics glycémiques.
Les glucides « complexes » ou « lents » sont digérés en glucose mais passent lentement dans le sang ; ils sont à privilégier pour éviter les fringales.


Où les trouve-t-on ?

On les retrouve dans les féculents non raffinés riches en fibres : pâtes complètes et semi-complètes, céréales, légumineuses... Des aliments riches en minéraux et vitamines.

 

Petit « plus » santé :

« Pour éviter tout risque d’hypoglycémie comme d’hyperglycémie, mieux vaut limiter la consommation de sucres raffinés – riz et pain blanc, pâtes blanches – et opter pour des aliments complets ou à indice glycémique (IG) bas », précise Brigitte Mercier- Fichaux.

LES MICRO NUTRIMENTS

Focus sur les micro nutriments à privilégier durant la grossesse…

Les vitamines

  • Acide folique (ou vitamine B9)

 

Où la trouve-t-on ?

Principalement dans les légumes à feuilles vertes (mâche, chou, épinards, salades verts) et dans d’autres végétaux, comme la carotte ou les haricots verts. L’acide folique est aussi présent dans les graines oléagineuses, le soja ou encore le jaune d’œuf et le foie.

 

Dose minimum conseillée :

800 microgrammes/ jour (soit, deux fois plus que l’apport recommandé pour un adulte lambda).

 

Petit « plus » santé :

Les folates favorisent la croissance cellulaire, le développement cérébral du bébé et aident à combattre l’anémie (carence en globules rouges dans le sang), symptôme très courant chez les femmes enceintes. C’est pourquoi, le corps médical conseille aux femmes enceintes de s’en supplémenter tout au long de leur premier trimestre de grossesse, en comprimés ou en préparations multivitaminées.

 

Objectif ?

Limiter les risques de malformation chez l’enfant (anomalies du tube neural, essentiellement spina bifida et anencéphalie) mais aussi de maladie cardio-vasculaire ou encore combattre la dépression post partum.

  • Vitamine B12


Où la trouve-t-on ?

Essentiellement dans la viande, la volaille, le poisson, le lait et les œufs. « Pour les futures mamans végétaliennes, une complémentation est fortement souhaitée pour couvrir les apports quotidiens en B12 », insiste Brigitte Mercier-Fichaux. 

 

Dose minimum conseillée :

2,6 microgrammes/ jour pour une femme enceinte.

 

Ses « plus » santé :

Cette vitamine participe à la fabrication des globules rouges –  et donc à la lutte contre l’anémie et la fatigue –  et au métabolisme du système nerveux. Il faut du fer et de la vitamine B12.

  • Vitamine C


Où la trouve-t-on ?

Dans les fruits et légumes à peau orange.

 

Dose minimum conseillée :

120 microgrammes/ jour.

 

Petit « plus » santé :

Elle booste le système immunitaire et l’énergie ; et favorise l’assimilation du fer dans l’organisme.

  • Vitamine D3


Où la trouve-t-on ?

Exclusivement dans les graisses animales : le jaune d’œuf, le beurre, les poissons gras, les viandes d’animaux élevés à l’herbe (bio !). Et, sous forme synthétisée au niveau de la peau, sous l’effet des rayons du soleil.

 

NB : pour les végétariennes et végétaliennes, une complémentation en D3 végétale (lichen) est recommandée pendant toute la grossesse. Pour les autres, en hiver, il existe de la D3 naturelle extraite de lanoline.

 

Dose minimum conseillée : 

15 microgrammes/ jour.

 

Petit « plus » santé :

Elle est importante pour le squelette de la future maman et de bébé. Mais aussi à la maturation du système immunitaire chez l’enfant (diminution du risque d’eczéma et d’asthme).

Les minéraux et oligo-éléments

Calcium, potassium, magnésium… Vous connaissez leur nom mais savez-vous à quoi ils servent ?

Réponse : à faire fonctionner vos organes et renforcer votre squelette. Pour s’en fournir, direction les légumes verts !

 

Petit rappel :

Calcium, potassium, magnésium… = minéraux

Fer, zinc, iode… = oligo-éléments

  • Le fer


Où le trouve-t-on ?

Dans les abats, la viande, les volailles, les œufs. On parle de « fer animal héminique ». Et, dans les céréales complètes, les légumineuses, les légumes verts sauvages (orties, algues), les fruits séchés ou encore les graines oléagineuses. On qualifie cet oligo-élément de fer végétal. « La vitamine C favorise l’assimilation du fer végétal et la vit B12 est indispensable pour le transformer en fer héminique », complète Brigitte Mercier- Fichaux.

 

Dose minimum recommandée :

Environ 6 mg/ jour.

 

Petit « plus » santé :

Evitez de consommer du thé – à défaut, essayez l’infusion aux feuilles de framboisier riche en fer –  et des produits laitiers aux repas qui empêchent la bonne assimilation du fer.

  • Le calcium


Il n’y a pas lieu de préconiser un apport supplémentaire de calcium pendant la grossesse. Une consommation régulière de produits laitiers, de légumes verts et de graines oléagineuses suffit à atteindre la quantité préconisée.

 

Dose minimum recommandée :

Entre 900 et 1000 mg/ jour.

  • Le magnésium


Où le trouve-t-on ?

Dans les aliments complets ou semi-complets, les oléagineux (en purée ou nature) ou encore les légumes verts bio, naturellement pourvus en minéraux.

 

Dose minimum conseillée : 

400 mg/ jour pour une femme enceinte ; 40 mg/ jour pour un fœtus.

 

Petit « plus » santé :

Présent dans toutes les cellules du corps, le magnésium est indispensable à la multiplication des cellules du futur bébé et contribue à une bonne minéralisation de l’organisme. Ses apports permettent de lutter contre les états de fatigue et la déprime post-partum.

  • L’iode


Où le trouve-t-on ?

Dans le poisson, le sel marin non raffiné, le beurre cru, certains légumes verts (haricots verts, navets, radis…) et les algues.

 

Dose minimum conseillée : 

200 microgrammes/ jour pendant la grossesse.

 

Petit « plus » santé :

L’iode diminue les risques d’hyperthyroïdie et d’apparition d’un goitre (risque d’avortement, petit poids à la naissance…).

L'ALIMENTATION DE BÉBÉ

Les premiers mois, seuls les laits maternels et infantiles sont adaptés au tout jeune système digestif de bébé. Le choix est personnel : vous êtes libre de choisir d’allaiter au sein ou au biberon.

L'alimentation de bébéL'alimentation de bébé

L'ALLAITEMENT DU SEIN

Le lait maternel est l’aliment naturel des bébés, par excellence ! Inimitable au niveau nutritionnel, il est économique, écologique et disponible à tout instant.

Jeunes mamans, vous n’avez nul besoin d’une alimentation spécifique ou compliquée. Mangez de tout, en quantité raisonnable (comme pendant la grossesse) et buvez régulièrement, car l’apport en eau favorise la lactation.

Sachez que plus votre bébé tète, plus vous aurez du lait.

 

 

L'ALLAITEMENT AU BIBERON

Les laits infantiles ont toutes les qualités nutritionnelles nécessaires pour permettre à bébé de bien grandir.

Demandez conseil (médecin, sage-femme...) pour bien choisir le lait infantile de votre enfant.

 

NB : Biocoop propose des laits infantiles répondant aux besoins spécifiques de tous les nourrissons, y compris des bébés nécessitant un régime particulier: sans lactose, sans gluten et vegan.

 

L’introduction progressive d’autres aliments en complément du lait (qui reste la base de l’alimentation du bébé, même diversifiée) se fait en moyenne vers l’âge de 6 mois, jamais avant 4 mois.

Cette étape s'appelle la diversification alimentaire. C'est à ce moment que bébé découvre le goût des fruits et légumes, en compote et/ ou purée, pour commencer. Puis, petit à petit au fil des mois, son palais pourra être initié à d'autres textures et saveurs.  

RÉUSSIR SES PETITS POTS "FAIT MAISON"

Commencez par les légumes les plus digestes : carottes, courgettes (sans peau et sans pépins), épinards, haricots verts et potiron. 

 

Soyez créatifs : profitez de la variété des fruits et légumes bio selon la saison et la disponibilité en local !

 

Mettez les légumes oubliés au menu : panais, topinambour, patate douce (beaucoup de bébés en raffolent).

 

Pour préparer les compotes à bébé, utilisez des fruits bio parfaitement mûrs de saison : pomme, poire, banane, abricot, pêche, coing, framboise (contrairement à la fraise, elle n’est pas allergène).

 

Ajoutez des céréales comme la farine de millet, le riz complet ou le quinoa aux purées et aux compotes de bébé.

 

Vanille, fleur d’oranger sont aussi autorisées pour mettre un brin de gaieté dans une compote de pommes.

 

Pour épaissir les premières purées et donner de la consistance, ajoutez de la pomme de terre, qui se décline à volonté : pomme de terre/carotte, pomme de terre/ courgette…

 

Ou bien des céréales disponibles au rayon vrac, comme le millet, le riz complet ou la semoule de maïs. Sans oublier, d'ajouter quelques gouttes d’huile végétale bio. Ce soupçon de matière grasse (huile d’olive, de colza, de tournesol ou mélange tout prêt de plusieurs huiles "spécial bébé") est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme des tout-petits.

LES SOINS POUR MAMAN ET BÉBÉ

Parce qu'une maman qui prend soin d'elle est une maman épanouie, Biocoop a développé toute une gamme de produits d'hygiène et de beauté bio dédiée à son bien-être. Des produits qui garantissent un minimum d’ingrédients d’origine naturelle, pas d’OGM, ni de colorant de synthèse, de silicone, de paraffine ou de paraben.

 

Bon à savoir :

Parabens, phtalates, méthylisothiazolinone et autres substances à risque, potentiellement allergisantes, colorants de teintures capillaires et phénoxyéthanol, sont proscrits de les cosmétiques commercialisés dans les magasins Biocoop.

Les soins pour maman et bébéLes soins pour maman et bébé

LES LOGOS BIO À CONNAÎTRE

Les logos bio à connaitreLes logos bio à connaitre
Les logos bio à connaitreLes logos bio à connaitre
Les logos bio à connaitreLes logos bio à connaitre
Les logos bio à connaitreLes logos bio à connaitre

Attention !

Les produits naturels ou bio contiennent parfois des huiles essentielles. Certaines sont déconseillées pendant la grossesse, comme la sauge, la menthe poivrée, l’eucalyptus, la cannelle ou encore, le romarin.

Notre recette de liniment oléo calcaire

50 % d’eau de chaux - 50 % d’huile d’olive

 

NB : pour obtenir une consistance moins liquide, diminuez la quantité d’eau de chaux et augmentez la dose d’huile d’olive.

LES COUCHES ÉCOLOGIQUES

Couches jetables

Composées de matières naturelles et renouvelables, elles sont respectueuses de la peau de bébé et de l’environnement.

Douces, confortables, très absorbantes, ces couches bio, non blanchies au chlore, sans alcool, colorant, petrolatum et paraffine respectent la peau fragile de bébé. En plus, elles existent aussi en culottes d’apprentissage.

Couches lavables

Elles existent avec ou sans culotte de protection, avec ou sans inserts amovibles et lavables, n'hésitez pas à les tester !

 Télécharger le guide parents natures et bébé bio

NOS CONSEILS "SPÉCIAL JEUNES PARENTS"

EXPRIMEZ ET PARTAGEZ VOS ÉMOTIONS RESPECTIVES

Détendez-vous. Vous serez prêts, le moment venu.

 

Astuce : pensez aux Fleurs de Bach pour diminuer votre stress.

RASSUREZ-VOUS MUTUELLEMENT

Si votre partenaire n’est pas en capacité de le faire, s’auto-rassurer fonctionne aussi très bien.

 

Astuce : demandez à votre partenaire de vous masser avec une huile de massage appropriée.

FAITES ÉQUIPE POUR PRÉPARER L’ARRIVÉE DE BÉBÉ

Mijotez des petits plats "fait maison" et congelez-les. À votre retour de la maternité vous les apprécierez.

 

Faites le point ensemble sur les indispensables des premiers jours : vêtements (naissance à 3 mois), biberonnerie, écharpe de portage …

Nos conseils "jeunes parents"Nos conseils "jeunes parents"
Retour en haut