La Palette des thés

Avec 70 000 tasses bues chaque seconde dans le monde, le thé est LA boisson la plus consommée après l’eau ! Mais tous les thés ne se ressemblent pas...

Secrets de fabrication

Noir nature, vert parfumé, blanc subtil… Chacun sa personnali-thé !

Pourtant, tous ces thés proviennent d’un seul et même arbuste de la famille du Camelia.

Après récolte, les feuilles sont travaillées différemment pour donner à chaque thé sa personnalité.

• Le thé noir (thé fermenté) Après la cueillette, les feuilles sont séchées quelques heures (flétrissage) puis roulées pour casser les fibres végétales et libérer les arômes.

Plus le thé noir est roulé, plus il sera corsé en goût. Puis les feuilles s’oxydent naturellement à l’air (fermentation), ce qui donne la couleur noire du thé. 

Enfin, les feuilles sont déshydratées.

• Le thé vert (thé non fermenté) Les feuilles sont directement torréfiées (forte chaleur durant quelques minutes) pour éviter la fermentation et préserver au maximum les vertus du thé.

Puis elles sont roulées sur la longueur (chun mee), en boule (gunpowder), en aiguilles (sencha), à plat (natural leaf), ou réduites en poudre (matcha)…

Enfin, elles sont déshydratées.

• Le thé bleu-vert (thé semi-fermenté) Les feuilles sont séchées quelques heures (flétrissage) puis roulées.

Elles sont ensuite semi-fermentées : oxydation naturelle à l’air stoppée après 1h30.

Enfin, les feuilles sont déshydratées.

• Le thé blanc : tout en finesse Très peu de transformation pour garder intacts les arômes et vertus du thé.

Seuls les bourgeons sont récoltés puis directement mis à sécher, sans étapes de fl étrissage, chauffage ni roulage.

L’oxydation des feuilles a lieu seulement en surface, ce qui donne au thé blanc son goût particulièrement fin et délicat.

• Le rooïbos : ceci n’est pas un thé ! L’aspalathus linearis ou rooïbos est une plante cultivée en Afrique du Sud, dans les montagnes du Cederberg.

Ses feuilles, fines comme des aiguilles, sont très légèrement fermentées puis séchées.

Quelques repères gustatifs

Le théier pousse sous un climat tropical chaud et humide.

Comme un vin, ses arômes sont fortement liés à son terroir d’origine : nature du terrain, altitude, période de récolte, conditions climatiques…

Découvrez les grands noms des thés et leurs typici-thés !

* Temps d’infusion pour des feuilles entières. Plus les feuilles sont brisées (B.O.P. : broken orange pekoe), moins on laisse infuser.

Le thé en sachet (micro-brisures de thé) ne doit pas infuser plus d’1 à 2 mn, sinon son goût devient âcre.

Petit guide des moments de consommation

Pour le matin

Pour l'après-midi

Pour le soir

Thé noir corsé, tannique et riche en théine 

(Ceylan, Assam, Yunnan, English Breakfast ou aromatisé)

Thé vert (au choix)

Thé noir léger en théine

(Darjeeling, Keemun, Pu Ehr, Lapsang Souchong)

Thé vert

(Sencha, Chun Mee, Selimbong, Gunpowder ou aromatisé)

Thé blanc

Rooïbos

Thé vert

(Bancha, aromatisé à la menthe

ou au jasmin)

Thé blanc

Rooïbos