Produits d'entretien

Brosser, récurer, laver, rincer… Des gestes que nous effectuons tous quotidiennement ! Que contiennent donc les produits qui nous aident à entretenir notre intérieur ? Quels impacts ont-ils sur notre environnement et notre santé ?

Information légale : Composition des produits d'entretien Biocoop :

Liste composants des produits d'entretien

• Les produits d'entretien écologiques sont :

SANS… phosphates :

Aujourd’hui proscrits dans la plupart des lessives, ils sont toujours présents dans les produits pour lave-vaisselle et
jouent notamment un rôle d’anticalcaire. Ils sont rejetés dans les rivières ou les mers côtières et sont responsables de la prolifération d’algues qui, à terme, détruisent les écosystèmes. Il n’y a aucun phosphate dans les produits écologiques.

SANS… séquestrants non biodégradables :

De type EDTA ou NTA, ces produits servent d’agents anticalcaire. Dans les cours d’eau, ils ne se dégradent pas et jouent un rôle de complexant, notamment sur les métaux lourds.
Pour neutraliser le calcaire, les formules écologiques contiennent des produits biodégradables de type citrate et bicarbonate.

SANS… parfums et colorants de synthèse :

Ils servent à masquer l’odeur des produits, à parfumer le linge ou à rendre les produits plus attrayants. Sans utilité pour le lavage, ils peuvent causer des irritations de peau. Ils sont remplacés par des parfums naturels extraits de plantes (lavande, agrumes…). Les colorants sont quant à eux rares et toujours naturels (betterave, chlorophylle).

SANS… enzymes modifiées :

Dans les lessives, elles accélèrent la destruction des tâches sur le linge. Elles sont généralement cultivées sur supports génétiquement modifiés, se fixent dans les tissus et peuvent être actives sur la peau après lavage (car résistantes aux différentes
températures). Dans les lessives écologiques, les enzymes utilisées ne sont pas modifiées et ne se fixent pas dans les tissus.

SANS… azurants optiques :

Dans les lessives en poudre courantes, ces produits de synthèse servent de “trompe-l’oeil” et rendent le linge plus blanc en apparence. Lors du lavage, il se fixent dans les textiles (vêtements, literie…) et restent ainsi constamment en contact avec
notre peau. Les lessives écologiques sont dotées d’agents de blanchiment à base d’oxygène, totalement inoffensifs et très écologiques.
Mais le premier blanchissant écologique reste le soleil !

• Des tensioactifs, oui… mais pas n’importe lesquels !

Agents importants puisqu’ils favorisent la pénétration de l’eau, les tensioactifs facilitent le décollement des salissures et les maintiennent en suspension dans l’eau de lavage jusqu’à son évacuation. La majorité des tensioactifs employés dans les produits courants est d’origine pétrochimique. Ils sont donc peu biodégradables et toxiques pour les organismes aquatiques.
Afin de conserver une efficacité optimale tout en respectant notre peau et notre environnement, seuls des tensio actifs d’origine végétale sont utilisés dans les produits écologiques : huile de coprah, colza...

• La biodégradation en résumé :

La biodégradation est la transformation d’un produit lavant complexe en éléments plus simples, par l’action d’organismes vivants, notamment les bactéries.
Il faut distinguer 2 stades de biodégradation :

  • Primaire : les molécules sont transformées en plusieurs morceaux, appelés métabolites. Mais attention ! Chacun d’eux peut avoir des effets sur l’environnement et ils sont parfois plus toxiques que le produit initial.
  • Ultime ou totale : à ce stade, les molécules et leurs métabolites se sont transformés en éléments absorbables par la nature vivante (eau, gaz carbonique, sels organiques…).

Comparons ce qui est comparable !

La loi impose une biodégradation des tensioactifs d’au moins 80 % en 21 jours. Mais primaire seulement ! Lorsque les lessives classiques annoncent un taux de biodégradabilité, il s’agit du stade primaire. Les produits écologiques, eux, parlent de biodégradabilité optimale.

Les lessives : elles sont composées de différents ingrédients qui sont indispensables pour l’efficacité du lavage : les tensioactifs, les adoucissants et les agents de blanchiment. Présents dans les lessives écologiques, ils proviennent de matières premières très différentes : des extraits végétaux pour les tensioactifs, des argiles (zéolithes) ou du citrate de sodium pour les adoucissants et de l’oxygène actif pour les agents de blanchiment.

Nos produits d'entretien au quotidien :

Les lessives : elles sont composées de différents ingrédients qui sont indispensables pour l’efficacité du lavage : les tensioactifs, les adoucissants et les agents de blanchiment. Présents dans les lessives écologiques, ils proviennent de matières premières très différentes : des extraits végétaux pour les tensioactifs, des argiles (zéolithes) ou du citrate de sodium pour les adoucissants et de l’oxygène actif pour les agents de blanchiment.

Les produits vaisselle et les autres produits nettoyants : ils contiennent toujours des tensioactifs, complétés par des additifs qui varient selon le type de produit - une crème à récurer courante nécessitera par exemple l’adjonction d’un abrasif.

Bon à savoir :

Les lessives conventionnelles dites "sans phosphate" contiennent non seulement tous les autres composants des lessives courantes mais aussi les substituants des phosphates. Ils sont souvent plus problématiques pour l’environnement...

Et nos eaux sales, elles vont où ?

Encore 5 % des foyers n’ont pas accès à l’assainissement. Et lorsque nos eaux usées sont traitées, elles ne le sont que partiellement !
Plus ou moins efficaces, les étapes de traitement varient d’une station à l’autre. Mais il en résulte toujours des boues toxiques qui sont à retraiter puis à évacuer : 50 % sont utilisées par les agriculteurs et le reste est incinéré ou mis en décharge.

À savoir aussi : les additifs, enzymes des lessives, solvants et tensioactifs rejetés dans les eaux, ne sont pas toujours recherchés lors des analyses en stations. Ils ne sont alors pas traités…

 

A RECYCLER OU À JETER ?

Grâce au Triman et à l’Info-Tri, adoptez le bon geste de tri pour que votre emballage soit recyclé.
L’Info-Tri vous permet de connaître précisément la destination de chaque composant de
l’emballage : à recycler ou à jeter.
Le Triman signifie que le produit recyclable et/ou son emballage sont soumis à une consigne de tri.

Découvrez toutes les consignes de tri & les lieux de collecte près de chez vous sur www.consignesdetri.fr